Ouverture de la nouvelle société de téléphonie mobile BenQ et Siemens

Il existe un nouveau fabricant de téléphones portables qui vise à concurrencer Motorola et Nokia: BenQ Mobile. La nouvelle société a ouvert ses portes samedi et a été créée à la suite de l'acquisition par le fabricant de téléphones mobiles taïwanais BenQ de la division des appareils mobiles de Siemens en juin.

Ouverture de la société basée à Munich, en Allemagne, dirigée par un PDG allemand, Clemens Joos, et un président taïwanais, Jerry Wang, a déclaré BenQ dans un communiqué.

Joos, président de la division des appareils mobiles de Siemens depuis 2004, et Wang, vice-président exécutif de BenQ, ont du pain sur la planche. La part de Siemens dans les ventes mondiales de téléphones mobiles a baissé toute l'année et a enregistré une perte pour le premier semestre de cette année. Pendant ce temps, BenQ fait face à ses propres problèmes. Le passage de la société à se concentrer sur les produits de marque a incité les clients de longue date de ses services de fabrication sous contrat de téléphonie mobile à trouver de nouveaux partenaires.

Mais les dirigeants des deux sociétés espèrent que les opérations combinées, avec 7 000 employés, 5,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires et des opérations dans des endroits allant d'Aalborg, au Danemark, à Suzhou, en Chine, tourneront leur fortune.

BenQ Mobile ouvre avec 5,2% de part de marché mondiale combinée, estime la société, et une position n ° 6 sur le marché mondial des combinés.

La marque de téléphones mobiles Siemens continuera d'exister pendant 18 mois supplémentaires et la société pourra co-marquer des produits sous le nom BenQ-Siemens pendant une période de cinq ans qui a débuté samedi. Les produits utilisant le nouveau nom de marque combiné seront lancés au printemps 2006, a déclaré BenQ dans un communiqué.

Le choix de Joos en tant que PDG suit une tendance des entreprises asiatiques à recruter des Occidentaux pour occuper des postes de premier plan après des fusions ou des acquisitions, comme l'a fait Lenovo Group après avoir acheté la division informatique d'IBM.

Joos a une certaine expérience en Asie pour faciliter les transitions culturelles au sein de l'entreprise. En 1996, il a été envoyé à la tête des opérations de Siemens en Malaisie et a été promu directeur des ventes et du marketing dans la région Asie-Pacifique en 1998, un poste basé à Singapour.

En juin, BenQ a conclu un accord pour reprendre la division des combinés déficitaires de Siemens et essayer de la renverser. Siemens a déclaré qu'il paierait 250 millions d'euros à BenQ (301 millions de dollars) pour reprendre l'entreprise et mettre la nouvelle entreprise sur des bases solides.