Qu'est-ce que le stockage d'objets?

À la fin de 2012, 1,3 billion d'objets étaient stockés dans Amazon S3, le système de stockage d'objets le plus grand et le plus connu au monde. À l'époque, ce nombre augmentait plus rapidement que 1 milliard d'objets par jour, donc la barre des 2 billions est juste au coin de la rue.

Le stockage d'objets est beaucoup plus évolutif que le stockage de système de fichiers traditionnel car il est beaucoup plus simple. Au lieu d'organiser les fichiers dans une hiérarchie de répertoires, les systèmes de stockage d'objets stockent les fichiers dans une organisation plate de conteneurs (appelés «compartiments» dans Amazon S3) et utilisent des ID uniques (appelés «clés» dans S3) pour les récupérer. Le résultat est que les systèmes de stockage d'objets nécessitent moins de métadonnées que les systèmes de fichiers pour stocker et accéder aux fichiers, et ils réduisent la surcharge de gestion des métadonnées de fichier en stockant les métadonnées avec l'objet. Cela signifie que le stockage d'objets peut être étendu presque à l'infini en ajoutant des nœuds.

La fiabilité est obtenue sur du matériel et des disques durs ordinaires en répliquant des objets sur plusieurs serveurs et emplacements. Si vous configurez votre propre solution, comme avec OpenStack Swift, vous pouvez configurer le nombre de zones de stockage et de répliques en fonction de vos besoins. (OpenStack recommande au moins cinq nœuds pour un système de production.) Amazon promet neuf 9 de «durabilité» pour Amazon S3 standard, ce qui se traduit par la perte d'un fichier sur 100 milliards. Si vos besoins de protection des données ne sont pas si extrêmes, vous pouvez économiser quelques centimes avec l'option de stockage à redondance réduite (deux 9s de durabilité).

Les fonctionnalités que vous obtenez dans un système de stockage d'objets sont généralement minimes. Vous pouvez stocker, récupérer, copier et supprimer des fichiers, ainsi que contrôler quels utilisateurs peuvent faire quoi, et c'est à peu près tout. Si vous voulez une recherche ou un référentiel central de métadonnées d'objets sur lequel d'autres applications peuvent s'appuyer, vous devrez généralement l'implémenter vous-même. Amazon S3 et d'autres systèmes de stockage d'objets fournissent des API REST qui permettent aux programmeurs de travailler avec les conteneurs et les objets. SoftLayer est le rare cloud public qui permet aux utilisateurs de rechercher son stockage d'objets.

Enfin, l'interface HTTP avec les systèmes de stockage d'objets permet un accès rapide et facile aux fichiers pour les utilisateurs de n'importe où dans le monde. (Par exemple, chaque fichier dans Amazon S3 a une URL unique basée sur l'emplacement Amazon, le nom du compartiment et le nom du fichier: //s3-us-west-1.amazonaws.com/objectstorage1/object_storage. rtf.) Vous attendez plus longtemps que vous ne le feriez pour accéder à un fichier depuis le NAS, bien sûr, mais vous ne pouvez pas battre la commodité.

En plus du débit nettement plus lent, par rapport à un système de fichiers traditionnel, l'autre gros inconvénient du stockage objet est que la cohérence des données n'est atteinte que finalement. Chaque fois que vous mettez à jour un fichier, vous devrez peut-être attendre que la modification soit propagée à toutes les répliques avant que les demandes ne renvoient la dernière version. Cela rend le stockage d'objets inadapté aux données qui changent fréquemment. Mais il convient parfaitement à toutes les données qui ne changent pas beaucoup, comme les sauvegardes, les archives, les fichiers vidéo et audio et les images de machines virtuelles.