Gestion des systèmes et convergence de la gestion du réseau

Vous ne pouvez tout simplement pas ouvrir un chiffon commercial informatique aujourd'hui sans voir une histoire de virtualisation. J'en suis arrivé au point où j'ai dû désactiver mon alerte Google Actualités pour la "virtualisation" - parce que cela donnait trop de résultats et me distrayait de mon travail à plein temps. C'est le mot à la mode du jour qui s'est glissé dans les passe-partout et les communiqués de presse de tant d'entreprises, qu'il est parfois difficile de dire où se trouve la véritable action, par rapport à qui essaie simplement de se laisser prendre dans le courant de la dynamique de l'industrie autour de la virtualisation.

L'une des tendances que j'ai surveillées en ce qui concerne Grid est la quantité d'acquisitions et d'activités du côté des fournisseurs de stockage, ciblant la virtualisation du stockage en réseau. La semaine dernière, EMC allait acquérir Rainfinity - et il y a aujourd'hui une bonne lecture sur Computerworld des approches de stockage en cluster pour répondre aux exigences de débit / évolutivité.

Il y a quelques mois, Bob Aiken, directeur de la recherche académique et des initiatives technologiques chez Cisco Systems, m'a fait réfléchir sur le rôle de Grid dans la convergence de la gestion des systèmes et de la gestion de réseau. Il a déclaré: "Il y a deux tendances qui se produisent. La première est qu'il y aura beaucoup plus d'intelligence dans le réseau - ce qui existe déjà depuis longtemps, mais continuera de s'accélérer. Les applications vont avoir pour devenir plus «conscient du réseau», et le réseau va devoir devenir plus «conscient des applications» - et par conséquent, les frontières entre les systèmes d'exploitation, les réseaux et les middlewares seront floues. "

Lors des premières discussions de l'entreprise sur Grid, la majeure partie de l'attention s'est concentrée sur les implications de Grid sur la gestion des systèmes - comment cela affectera le provisionnement, la planification des travaux, etc. Mais il est clair que le côté réseautage de la discussion sera très intéressant pour garder un œil sur. Comment la politique de mise en réseau, les directions de commutation et de routage guideront-elles l'évolution de Grid? Comment les problèmes de pare-feu et de sécurité seront-ils traités? L'Internet public peut-il transporter adéquatement le trafic Grid, les organisations devront-elles créer des réseaux dédiés pour IntraGrids, ou des dispositifs de «réseau intelligent» seront-ils créés pour acheminer plus efficacement le trafic Grid? Dans quelle mesure les contraintes actuelles de bande passante, de latence et d'E / S sont prises en compte pour les environnements Grid? Il y a de nombreux,les efforts de Grid spécifiques au réseau qui se déroulent depuis des années - mais ces sujets commencent à peine à se glisser dans le dialogue médiatique.

La célèbre prédiction de Sun "Le réseau est l'ordinateur" semble de plus en plus précise chaque jour - alors que l'entreprise continue de passer des piles de calcul en silo aux ressources distribuées qui sont mises en réseau pour se comporter comme un système plus cohérent. Il semblerait que le mantra «L'intelligence dans le réseau» de Cisco continuera à se manifester dans les discussions sur la grille - alors que les problèmes de virtualisation continuent de progresser plus bas dans la pile.

Je prédis que la prochaine année de discussions sur la grille mettra en vedette une implication accrue des entreprises dans les marchés traditionnels du matériel de réseau et une nouvelle importance dans les questions entourant le mariage de la gestion des réseaux et des systèmes. Ce sera amusant de le voir se dérouler.